Quand culture rime

avec peinture

galerie d'art

UNE IMMERSION DANS L’ART CONTEMPORAIN À DRUSENHEIM

Réalité augmentée au musée Paso, un parcours d’art contemporain en espace naturel, des jardins de caractère, tout est réuni pour faire de cette escale une halte inoubliable !

magasin

Pôle Culturel

Adresse

2 rue du stade

67410 DRUSENHEIM

Contact

03 88 53 77 40

www.pole-culturel.drusenheim.fr

Horaires

Lundi : Fermé Fermé
Mardi : Fermé 14h - 19h
Mercredi : 10h - 12h 14h - 19h
Jeudi : Fermé 14h - 18h
Vendredi : Fermé 14h - 18h
Samedi : 09h30 - 12h30 Fermé

La programmation culturelle du Pôle n’a rien à envier à celle de grandes agglomérations ! De qualité, la richesse des événements satisfait un large public. Les concerts et les spectacles se déroulent dans la grande salle toute équipée de 341 places. Le service de billetterie en ligne vous permet de réserver des places depuis votre canapé.

A Drusenheim, l’art est omniprésent ! Le pôle culturel de la ville vous propose de découvrir les œuvres de Paso, artiste peintre de la ville, mis en lumière dans le Musée qui porte son nom et sur un parcours extérieur d’art contemporain, ouvert toute l’année. Paso signe des œuvres abstraites et contemporaines mais pas que ! A plus de 80 ans, il surprend par ces idées et décide de peindre ses œuvres en réalité augmentée. Dégainez votre smartphone et admirez les toiles devant vous également en 3D.

Le musée paso

Le musée dédié aux œuvres de l’artiste PASO vous interpelle. De l’art contemporain en pleine campagne, vous êtes surpris et intrigué. Vous entrez dans ce bâtiment moderne et impressionnant par sa taille, vous accédez sur la gauche à l’espace d’exposition. Votre cœur se met à battre plus vite car il est littéralement happé par les couleurs vives des tableaux. Les formats imposants vous installent d’amblée dans une admiration contemplative.

un tas de pommes
un tas de pommes

Une autre couleur de la passion

Et ce bleu !! il vous hypnotise ! Cette couleur, le Bleu Paso, créée par l’artiste lui-même est prédominante dans toutes ses créations. Il rappelle la force, la vigueur et la vivacité du Rhin, berceau de l’enfance de l’auteur. Paso aime aussi employer d’autres couleurs, donnant à ses œuvres une luminosité et un relief unique. La passion de Paso pour son art se transfuse en vous et vous enlace dans ce lieu où les grands espaces sont volontairement conçus pour laisser éclater vos propres émotions.

Les visiteurs peuvent sans cesse admirer des œuvres différentes grâce à un renouvellement régulier, tant la production est prolifique. 700 toiles et dessins alimentent tour à tour l’exposition permanente.

Durée de la visite : prévoir 45 minutes à 1 heure
www.pole-culturel.drusenheim.fr

Paso et l'or du Rhin

Il intrigue autant qu'il fascine par son art unique. Rencontre avec un artiste du Pays hors du commun, dont les œuvres ont voyagé à travers la planète.

Depuis combien de temps peignez-vous ?

J’ai toujours dessiné. Je dessinais déjà avant même de marcher. A l’âge de 2 ans, ma mère pouvait me laisser seul à la maison avec des crayons. J’ai réalisé mon premier petit tableau (8cm X 8cm), et ma première bande dessinée lors de l’évacuation en 1939 en Haute-Vienne vers l’âge de 4 /5 ans.

À quel moment avez-vous décidé d’en faire votre métier ?

En sortant de l’école primaire, à 14 ans, je voulais devenir peintre. Mes parents m’ont dit que peintre n’était pas un métier ! Un oncle m’a encouragé et présenté au directeur de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, actuellement la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin). J’ai été autorisé à passer le concours malgré mon jeune âge et j’ai été retenu parmi les premiers. Cependant, pour être admis, l’âge légal requis étant alors de 21 ans dans cette Ecole, j’ai dû être émancipé à 14 ans. Je suis sorti major de ma promotion à l’âge de 19 ans, emportant le 1er Prix de la Ville de Strasbourg.

tableau

Comment définiriez-vous vos œuvres ?

Je me situe à la frontière entre la figuration et l’abstraction, mais finalement l’abstrait l’emporte la plupart du temps. D’un côté, le spectateur voit une matière non-figurative, de l’autre, à force de regarder, il découvre enfin une figure humaine. J’ai peint des dessins à double-sens, donnant au spectateur la possibilité de percevoir tel ou tel élément. Tout est mouvement, tout est vibration. Tout est là et rien ne l’est vraiment. L’Homme dans sa complexité charnelle et spirituelle est mon sujet préféré mais la splendeur de la nature m’interpelle aussi.

Vos œuvres ont traversé les frontières, où avez-vous déjà exposé ?

J’ai exposé une première fois, en 1954, à Sessenheim. Puis plus tard, en Allemagne dans une petite galerie où une première œuvre a été acquise par le Conservateur du Musée de Stuttgart. A partir de là, se sont enchaînées des expositions à travers l’Europe, aux Etats-Unis ou encore à Hong Kong… Mes œuvres sont présentes dans de nombreux musées et collections publiques (Sénat à Paris, Sammlung Ludwig, Musée de Stuttgart, Land Baden Wurtemberg, Conseil Départemental du Bas-Rhin, Etats-Unis, Moscou… pour n’en citer que quelques-uns. J’ai réalisé plusieurs ouvrages d’art. L’un d’eux, « Le Jardin des Délices », issu du Hortus Deliciarum (Editions La Diane Française-Nice) est entré à la Bibliothèque d’Alexandrie…

Vous peignez dans l’obscurité et avec des instruments que vous fabriquez, avez-vous d’autres secrets à nous révéler ?

En effet, je peins à la lueur des bougies pour mieux dissocier l’œil et la main. J’ai créé mes propres instruments pour peindre. Ces instruments que je suis seul à utiliser m’ont permis de développer une technique originale et par là une nouvelle peinture. Je fabrique également ma peinture avec des pigments souvent rares et purs qui donnent à mes œuvres leur puissance et leur luminosité.

C’est ainsi que vous avez développé votre célèbre « Bleu PASO » ?

Oui absolument ! Le « Bleu PASO » est une couleur intense et profonde, c’est l’aboutissement de longues années de recherches. J’utilise un pigment pur et exceptionnel. Mon « alchimie » permet de garder toute sa superbe et sa puissance visuelle au Bleu. Le « Bleu PASO » attire l’Homme vers l’infini… Il est présent dans presque toutes mes œuvres et omniprésent avec des touches d’Or dans la dernière exposition « PASO et l’Or du Rhin ».

tableau

D’où est venue l’idée de la réalité virtuelle pour peindre ? Quelle plus-value cela apporte-t-il à vos œuvres ?

Les nouvelles technologies aiguisent ma curiosité et me poussent vers de nouveaux défis. Des propositions m’ont été faites d’expérimenter « La Réalité Virtuelle comme médium de création et la Réalité Augmentée pour découvrir mes œuvres en 3D ». Lors d’une performance sur scène en 2018, cette première innovante a permis aux spectateurs d’effectuer un voyage initiatique en immersion dans ma peinture. Je ne dirais pas que la réalité virtuelle apporte une plus-value à mes œuvres, mais plutôt une nouvelle vision. Grâce à cette technologie, pour la toute première fois, il a été possible de pénétrer dans mon œuvre et de la voir à l’intérieur et de l’intérieur. Le champ de vision est élargi. L’invisible processus imaginatif et créatif prend vie grâce à la réalité virtuelle. C’est une expérience incroyable !

Quelle place le Rhin tient-il dans vos œuvres ?

Je suis né à Drusenheim au bord du Rhin, fleuve mythique, creuset culturel, religieux, économique … Je suis habité depuis ma plus lointaine enfance par le souffle rhénan. En 2018, à travers une exposition « L’Or du Rhin » au Musée PASO, j’ai célébré la beauté du Rhin et rendu hommage aux artistes, poètes, écrivains, humanistes, philosophes, théologiens... dont ce fleuve majestueux a de tous temps nourri leur imaginaire. Le Rhin est aussi la colonne vertébrale de l’Europe, théâtre et témoin des turbulences de l’histoire et de la réconciliation des peuples.

Quels sont vos prochains projets artistiques ?

J’ai de nombreux projets en cours, mais je n’aime pas en parler avant leur aboutissement. Par ailleurs, un nouveau livre paraîtra prochainement…

Que conseilleriez-vous à un artiste débutant et passionné ?

Surtout de ne jamais se laisser enfermer dans un quelconque carcan, de garder sa personnalité, d’être un créateur libre, libéré de la « cataracte des idées reçues ».

www.paso.fr

Des expositions temporaires dans l'espace d'art contemporain

Vous appréciez l’art et vous souhaitez nourrir votre soif d’inspiration. Votre parcours se prolonge donc tout naturellement dans la salle voisine où régulièrement des artistes de renom ou des jeunes talents exposent leurs œuvres.

un tas de pommes
un tas de pommes

La médiathèque, un lieu de culture et de lien

La grande médiathèque de Drusenheim est un havre de paix et refuge de la culture. Vous vous rendrez dans cet espace lumineux rien que pour le bien-être qu’il procure à votre esprit.
Plus de 18 000 documents vont nourrir vos connaissances.

On aime particulièrement:

  • la gratuité du prêt de document pour les jeunes de moins de 18 ans.
  • Les ateliers et stages pour les adultes
  • Les animations pour enfants, elles aussi, gratuites

www.pole-culturel.drusenheim.fr

Installations urbaines et
land art

Quelle que soit la saison, dans cette ville classée 4 fleurs au palmarès des Villes et Villages Fleuris, les installations artistiques agrémentent les déplacements.
Dans toute la commune, que ce soit sur un rond-point, dans le parc des Jardins de l’Altwasser, le long de la Moder ou de la piste cyclable sur l’Allée du Rhin, des sculptures minimalistes aux tableaux grandioses accompagnent les habitants et les visiteurs.

En fin d’année, à la période de Noël, Drusenheim s’illumine et s’anime encore plus pour réchauffer les cœurs.

un tas de pommes

Bon plan

Profitez des vernissages où vous pouvez échanger sur les propositions artistiques avec les créateurs, en famille ou entre amis, autour d’un verre dans l’espace de convivialité !

trouvez votre
sortie culturel